Agrifaune, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Agrifaune > Portraits Agrifaune > Jacky BERLAND

Jacky BERLAND

Flux RSSImprimer la page

Afrifaune - des agriculteurs qui parlent aux autres agriculteurs

L’exploitation agricole de Jacky Berland représente 76 ha céréales en zone de plaine calcaire, avec une grande diversité de culture en agriculture de conservation des sols

Engagement dans le programme Agrifaune

Depuis le début, j’ai été volontaire pour participer au programme Agrifaune qui a été lancé en 2007 par la FDC85, la chambre d’agriculture de Vendée et l’ONCFS. J’étais déjà impliqué dans l’agriculture de conservation des sols et je voulais savoir si ça avait un impact positif sur la faune

Intérêt pour Agrifaune

J’étais déjà en agriculture de conservation des sols (ACS) car je suis convaincu qu’il est primordial de protéger les sols. Sur mon exploitation il n’y a pas de travail du sol et j’utilise la technique de semis direct.
Il y a une couverture permanente du sol avec des rotations qui comprennent une grande diversité végétale (jusqu’à 6 types de cultures différentes). J’ai également fait plusieurs expérimentations d’intercultures auparavant, avec différents mélanges pour voir les plus intéressants pour les sols mais aussi pour la faune et la biodiversité.
 
Je trouve intéressant d’avoir des retours sur les différentes pratiques, de rencontrer des techniciens et d’autres agriculteurs avec des techniques différentes.

Partenariats mis en place 

J’ai surtout été en contact avec le technicien de la FDC Pascal BONIN et Thierry Ratier de la chambre d’agriculture de Vendée qui sont tous les deux très calés dans leur domaine. C’est très enrichissant de discuter avec eux.
Je suis en lien avec l’APAD (Association pour la Promotion d’une Agriculture Durable) Centre-Atlantique, qui est une antenne régionale de l'APAD, créée en 2012, elle regroupe à ce jour une centaine d'agriculteurs des régions Poitou-Charentes et Pays de la Loire.

 Actions mises en place 
Bord de champs
Interculture
Bocages

J’ai mis en place des bandes enherbées le long des haies existantes sur les conseils des techniciens Agrifaune pour tester la lutte biologique et améliorer la biodiversité. On a une perte de surface c’est vrai mais les bandes enherbées sont multifonctionnemmes pour l’exploitation et elles rentrent dans les SIE (Surface d’Intérêt Ecologique) de la PAC.
Les bandes enherbées sont très utiles pour faire une continuité écologique entre le champ et les haies.Il y a des résultats positifs montrés dans le cadre du programme ARENA de la Chambre d’agriculture sur les carabes et les pucerons.
 
On a aussi planté 400 m de haies il y a 6 ans, avec 1200 plants payés par la FDC 85. La haie est très importante car c’est un élément paysager qui permet d’avoir le gite pour les auxiliaires, la haie est multiservices.
Chez moi il y a 3 m de haies et environ 4m de bande enherbée de chaque côté, 
 
Avec Pascal Bonin de la FDC, on a pu observer les résultats sur l’exploitation grâce à des comptages et des points d’écoute des oiseaux sur les parcelles, notamment de l’alouette des champs qui est très présente. Les effectifs d’oiseaux hivernants sont nettement supérieurs à la normale. Il y a le gite et le couvert pour les animaux donc j’ai plus d’animaux sur mes parcelles.
 

Suivi et développement des actions

Plusieurs articles et vidéos ont été faits chez moi car j’aime bien communiquer sur ce que je fais. Mon objectif est de sensibiliser les autres agriculteurs à l’importance de l’ACS.
J’ai appris de ma carrière qu’on peut bien produire tout en préservant la biodiversité.
 
Nous avons fait un film : tous terriens - Pierre Girard  

Il faut montrer aux agriculteurs que l’ACS est un atout pour l’agriculteur, qu’on évite l’érosion et le lessivage. Il ne faut pas que ce soit une contrainte, il faut qu’il y trouve son compte. Il faut aussi planter des haies avec des objectifs précis, il faut que l’agriculteur qui plante soit convaincu du bienfait de la haie. 
 
Ce qui est bien dans Agrifaune c’est que ce sont des agriculteurs qui parlent aux autres agriculteurs.
Moi je veux bien organiser des visites sur mon exploitation pour montrer ce que je fais aux autres agriculteurs. 
 

 Téléchargez le portrait au format pdf ici