Agrifaune
 Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Retour sur les journées techniques nationales Agrifaune

Retour sur les journées techniques nationales Agrifaune

Flux RSSImprimer la page

Près de 150 participants sur les 2 journées sur le site de Saint Benoist

Les 16 et 17 octobre derniers, le site de Saint Benoist a accueilli les premières journées techniques nationales d’Agrifaune. Cette année, l’innovation résidait non seulement dans les techniques présentées, fruits des derniers travaux d’Agrifaune dans les régions, mais aussi dans une programmation étalée sur deux jours sur un site d’expérimentation grandeur nature.

Le 16 octobre
A l’occasion de l’inauguration officielle des journées, l’après-midi du 16 octobre, et après avoir rencontré les animateurs des Groupes Techniques Nationaux, les partenaires nationaux d’Agrifaune ont réaffirmé leur attachement à ce projet initié en 2006. Ils ont tous salué le travail accompli et les résultats obtenus sur le terrain.  
D’une même voix, Olivier THIBAULT, Pierre DUBREUIL (directeur général de la préfiguration de l’OFB) et Christophe AUBEL (directeur général de l’AFB) ont affirmé la volonté d’inscrire le soutien à la transition agro-écologique comme une action essentielle du futur OFB. Agrifaune sera un des leviers pour soutenir cette transition. Ils ont souligné l’importance de mieux valoriser les acquis pour toucher plus d’agriculteurs et la nécessité de mobiliser d’autres acteurs, comme les filières agricoles.  


Benoît CHEVRON, président de la fédération des chasseurs de Seine-et-Marne et représentant le président de la FNC Willy SCHRAEN, a rappelé l’importance pour le monde de la chasse de la reconquête de la biodiversité dans les espaces agricoles et l’engagement massif des fédérations des chasseurs dans Agrifaune. Il a également mis en avant la possibilité de valoriser les innovations d’Agrifaune dans le cadre de mesures agri-environnementales comme cela a été fait dans son département.


Thierry CHALMIN, président de la Chambre d’Agriculture de Haute-Saône, et Pascal FEREY, président de la Chambre d’Agriculture de la Manche, représentant Claude COCHONNEAU, président de l’APCA, ont salué la pérennité du partenariat Agrifaune dans un contexte où les relations entre agriculteurs et chasseurs sont rendues difficiles à cause des dégâts de gibier. Ils ont affirmé l’importance de reconnaître les actions positives menées par les agriculteurs en faveur de la biodiversité, en dehors des réglementations et des contrats. 


Christiane LAMBERT, présidente de la FNSEA, a souligné la volonté de faire des agriculteurs des acteurs de la biodiversité. Ces derniers ont conscience de la nécessité d’agir pour préserver le milieu rural, mais elle a rappelé qu’ils ne pourront pas relever les défis majeurs seuls (déclin de la biodiversité et changement climatique). Dans ce cadre, les politiques publiques doivent être un levier pour accompagner les agriculteurs ; Agrifaune apparaît enfin comme un superbe outil permettant aux différents acteurs des territoires de travailler ensemble ns un partenariat gagnant-gagnant.


A l’issue de ces interventions, une visite du domaine de Saint Benoist a été organisée, permettant notamment de découvrir une plate-forme de démonstration de couverts d’interculture et les derniers tests de couverts cynégétiques réalisés sur le site. 

Le 17 octobre
Près de 150 participants ont été accueillis à Saint Benoist. Techniciens de fédérations des chasseurs et conseillers de chambres d’agriculture étaient majoritaires, mais les agriculteurs ont répondu présent également.  Un programme très dense leur a été proposé avec : 
-        des visites commentées du territoire de Saint Benoist et de ses aménagements, pilotées par l’équipe du Domaine ;
-        des présentations des travaux réalisés au sein des cinq Groupes Techniques Nationaux Agrifaune (GTNA) qui regroupent un ensemble d’experts sur les thématiques suivantes : machinisme, cultures intermédiaires, bords de champs, pastoralisme et viticulture ; 
-        des présentations des actions portées par le réseau DEPHY et l’Observatoire Agricole de la Biodiversité, partenaires privilégiés du réseau et acteurs incontournables de la transition agro-écologique.


Lors de cette journée sept mini-conférences ont été proposées. Vous pouvez retrouver ci-dessous les présentations :

-  Agrifaune : aujourd’hui et demain; Un tour d’horizon du programme pour envisager de nouvelles perspectives dès 2020. 

- Etude territoriale des bordures de champs : du diagnostic à l’action 

- Pour des espaces viticoles favorables à la biodiversité ordinaire

- Le Réseau DEPHY et la biodiversité : cas du groupe GCPE de Meurthe-et-Moselle 

- Couverts d'interculture : les semis précoces pour répondre aux enjeux de la faune  

- Pastoralisme et petite faune de montagne :Une aide à la structuration d’une politique territoriale : le cas du massif de Belledonne. 
 
- L'Observatoire Agricole de la Biodiversité, un outil pour sensibiliser les agriculteurs et suivre la biodiversité présente dans leurs parcelles.